• Semaine des aînés à Saint-Constant[Plus de détails...]

    La Ville tient à rendre hommage aux aînés, notre richesse, en procédant au lancement de la politique des aînés. À surveiller!

Taille du texte

Historique

Saint-Constant, d'hier à aujourd'hui

L'établissement des premiers colons s'effectue en 1725 par l'ouverture de la concession Saint-Pierre. La mission de la Côte Saint-Pierre (première appellation de la paroisse) débute en 1750 par la construction d'une église et l'ouverture, deux ans plus tard, des registres paroissiaux.

Le rang Saint-Pierre était la concession centrale de la seigneurie de Sault-Saint-Louis et se prolongeait dans la seigneurie de LaSalle. En 1815, le rang Saint-Pierre portait le surnom « Black Cattle Road », soit la route des trafiquants de bestiaux de l'État de New York à Montréal.

Situé au centre de l'ancien comté La Prairie, le village de Saint-Constant sera l'unique lieu de votation de 1829 à 1841. Des résidants seront témoins ou prendront part aux rébellions de 1837-1838.

Les structures administratives locales verront le jour à Saint-Constant en 1845 par l'introduction de la municipalité de paroisse et de la commission scolaire. Cependant, le vaste territoire de la paroisse de Saint-Constant était déjà subdivisé en faveur de Saint-Rémi (1840), de Saint-Édouard (1833), et de Saint-Isidore (1833). Ce mouvement se poursuivra avec Saint-Michel (1854), Saint-Mathieu (1919) et Sainte-Thérèse-de-Delson (1932).

Saint-Constant entrera dans la modernité par la construction des chemins de fer du CN et du CP dans le dernier quart du XIXe siècle. L'électrification du village se produira vers 1918 et l'électrification rurale se complétera en 1939. La rue Saint-Pierre se prolongera, des montées des Bouleaux et Sainte-Catherine, en direction du boulevard 9C (route 132) vers 1950. Depuis les années cinquante, l'essor de la construction domiciliaire permet à Saint-Constant d'obtenir le statut de ville en 1973.

 

Source : Yves Bellefleur, Société d’histoire et de patrimoine de Lignery